La façon la plus « sécuritaire » pour lancer une entreprise

The Least Scary Way to Start a Business

 

You know you want to be an entrepreneur. But after that, things get a little fuzzy. Try starting with this simple plan.

You are ready–you think–to start your own business.

You have discovered a market need, and you are convinced you have come up with a way to fill it. But after that, things get fuzzy. You don’t have a clue about how to raise money or create a website or do the thousand and one other things that all the books on entrepreneurship tell you to do.

Let me see if I can help.

Making a decision to start anything new is scary. And when you read how the experts tell you to go about it–they advocate creating things you know absolutely nothing about: for example, writing a business plan— the process seems completely overwhelming.

It isn’t.

Let me see if I can simplify things.

By asking the question « How do I start my business? » you have already taken the first, huge step, and you have gone much farther than most people ever go.

The first thing you need to have, before you start a company, is desire. You have to really want to start your business. If you don’t have the requisite desire, you won’t stick with starting up and you certainly won’t keep going in the face of all the obstacles you are inevitably going to face.

However, with desire in place, neither creating a business plan nor raising money is your next step.

If I were to reduce where you go from there to a formula, it would be:

1. Act.

Take a small, smart step toward your goal. What’s a smart step? It’s one where you act quickly with the means at hand. What you know, whom you know, and anything else that’s available. In other words, there is not a whole lot of planning involved. You get under way as quickly as you can.

2. Learn.

What seems to work? What doesn’t? What are people asking you for that you didn’t anticipate? What things do they think you should change or eliminate? Every time you act, the universe changes. Maybe your first small step got you closer to starting a business. Maybe it didn’t. But either way, you learned something.

3. Build.

If you pay attention, you always learn something from taking that small step. Take what you have learned and incorporate it into your thinking. Then…

4. Repeat.

Take another small step. Pause after taking that one to see what you learn, and so on. You keep going through the process and repeating it until you reach your goal, or you decide it is not possible, or you no longer want to.

Act. Learn. Build. Repeat. That’s the way to go instead of creating a formal business plan or doing a lot of market research.

Extrait de Inc.
Advertisements
Vidéo

Steve Jobs devant l’IGA en 1985

Un petit dernier pour la route !

Vous pourrez voir dans ce reportage un Steve Jobs et en bonne santé qui explique sa vision et motive ses troupes sur le projet NeXT. Ce qui est fascinant est

  • qu’il tente toujours de résoudre un problème client / utilisateur
  • que les produits développées n’auront finalement pas grand chose à voir avec le projet initial (bel exemple de pivots multiples)

Pour en savoir plus :

Next, Inc, stylisée NeXT et devenue par la suite NeXT Computer, Inc puis NeXT Software, Inc, était uneentreprise d’informatique américaine, basée à Redwood City, en Californie, qui a développé et construit une série d’ordinateurs destinés à l’enseignement supérieur et aux entreprises. NeXT a été fondée en 1985 parSteve Jobs, cofondateur d’Apple Computer, après sa démission forcée.

Le premier ordinateur NeXT a été présenté en 1988 et le NeXTstation en 1990. Les ventes des ordinateurs NeXT étaient relativement limitées, avec des estimations d’environ 50 000 unités livrées au total. Néanmoins, son système d’exploitation innovant orienté objet, nommé NeXTSTEP, et son environnement de développement ont été très influents.

Par la suite, NeXT a libéré une grande partie du système NeXTSTEP comme un environnement standard de programmation appelé OpenStep. NeXT s’est retiré du marché hardware en 1993 afin de se concentrer sur le marketing d’OPENSTEP, sa propre mise en œuvre d’OpenStep pour différents OEM. NeXT a également développé WebObjects, l’un des premiers frameworks pour les applications Web d’entreprise. WebObjects n’a jamais été très populaire en raison de son prix initial élevé de 50 000 $, mais reste un exemple frappant du début des générations de pages dynamiques basées sur un serveur Web plutôt que du contenu statique. Apple rachète NeXT le 20 décembre 1996 pour 429 millions de dollars et 1,5 million d’actions Apple offertes à Jobs, ce qui lui permet de revenir onze ans après dans l’entreprise qu’il a confondée, au début de l’année 1997 comme « conseiller spécial », avant d’en reprendre les rênes en juillet de la même année en tant que « directeur général par intérim », et enfin CEO en 2000, poste qu’il conservera jusqu’à son décès en 2011.

Une grande partie du système d’exploitation actuel d’Apple, Mac OS X, est construite sur la base OPENSTEP.

Image

Les cours GéniusBee de la semaine #2

Sans titreBonjour à tous,

Vous pouvez retrouver de manière interactive les cours de cette semaine sur les liens suivants :

– ENT01 – adéquation homme / projet : https://www.geniusbee.com/course/55

– ENT02 – équipe projet : https://www.geniusbee.com/course/56

– ENT03 – partenariats / alliances : https://www.geniusbee.com/course/58

Et bien plus encore !

N’hésitez pas à regarder le « mini tuto » concernant l’enregistrement à GeniusBee : http://wp.me/p4EjNj-1L

Passez une bonne fin de semaine.